Matériel

Mieux comprendre l’habilitation électrique

25 juillet 2019
habilitation électrique

Chaque salarié ne suit pas la même formation en habilitation électrique qu’un autre et afin de choisir celle qui lui convient le mieux, il y a lieu de procéder à une évaluation des besoins en ce qui concerne les travaux électriques et c’est le résultat de cette analyse qui sera déterminant pour le niveau d’habilitation de toute l’équipe. Toutefois, il faut considérer certains points avant toute demande d’habilitation. Le personnel doit avoir un certificat d’aptitude médicale et doit obtenir une attestation de formation en ce qui concerne le domaine électrique.

Sans compter l’expérience professionnelle, l’employé voulant obtenir son habilitation doit suivre une formation dont le but est d’être préparé aux dangers liés à l’exécution des opérations non seulement pour l’intervenant mais aussi pour son entourage. Cliquez-ici pour plus d’infos !

Les conditions nécessaires à l’obtention de l’habilitation

Tout salarié qui exerce dans un environnement électrique a besoin d’une habilitation électrique. Ce titre peut aussi être requis par les collaborateurs débutants, les apprentis, salariés provisoires pendant leur période de préavis, ainsi que les contractuels exerçant dans le même groupe même s’ils exercent des activités dans un autre organisme.

Afin de profiter du titre d’habilitation électrique, le salarié est tenu de respecter les normes de sécurité en rapport avec les travaux sous tension. Mais ce sont les professionnels de l’électricité qui peuvent participer à toutes les étapes des opérations afin de prévenir les risques en rapport à la manipulation des ouvrages électriques. Toutefois cette habilitation  est délivré aux employés disposant d’un accès libre et sans surveillance aux locaux électriques.

Quelle autorité délivre l’habilitation électrique

C’est l’employeur qui est censé délivrer l’habilitation mais la démarche est bien encadrée car le titre obéit à certaines règles à ne pas négliger. Tout d’abord il est acquis individuellement  et ne donc se transmettre à une aucune autre personne et l’employé détenteur de cette habilitation ne peut pas réaliser des opérations pour son propre compte.

La formation obligatoire

Dans la démarche habilitation électrique une attestation de formation ne peut être remise au stagiaire que s’il a suivi la formation en rapport. La formation en question ne délivre pas une habilitation et elle va servir de justificatif de délivrance d’un titre d’habilitation électrique par l’employeur. Le mode de formation de l’employé dépend du choix de l’employeur qui peut choisir de confier la mission de formation à un organisme spécialisé ou l’entreprendre lui-même.

Le titre d’habilitation contient à la fois les compétences techniques et les connaissances électriques de l’employé. Il est complété par un certificat médical qui atteste de la possibilité d’une personne à exercer dans une zone à haut risque électrique. Ceci sans compter des indications sur les catégories de travaux dont le salarié est chargé de faire.

La procédure d’habilitation électrique suit des critères stricts qui répondent à la norme NF C18-510 et son manquement entraine la non attribution de cette habilitation.

Vous pourriez aimer

Remarques

Laisser un commentaire